le soir où tout se pose
le noir, celui qui ose
ce miroir qui repose
ce temps de métamorphose

prend soin avec patience
rend ce son à son audience
livre le fond de ta conscience
vivre à fond cette expérience

le calme sans plus de bruit
avant la furie de la nuit
ce point qui la bas luit
c'est l'existence qui nous sourit