Quand la terre tourne belle

Avant que ne se lèvent les enfants blonds,
que ne s’achève la nuit de nos compagnons,
Si même abscons nos rêves restent féconds
Alors partiront pour la trêve nos vagabonds
Et ils chanteront la relève sur tous les tons

Tant que nos rêves
sont les étoiles de nos nuits
et le souffle de nos jours,
tout est permis.

Laisser un commentaire