Soir cuivré
A l'éclaircie de mes pensées
Pelures de silence
Belle présence
Je ne ferai pas un geste
Les brindilles de mes mots éparpillées
Un sourire vient à ce jour pensif

Quand les mots se font la malle
inutile de se dévisser le bocal
je crois qu'ils ont l'indépendance animale.
Indomptables, sauvages
ils te prennent en otage
ou te laissent vide au mouillage.
Un sourire est plus facile à partager
surtout s'il est bien né.
Ce soir, un de plus, juste pour t'accompagner.

Ce soir tout s'éclaire,
mes mots partis en voyage me reviennent avec ce sourire .
Ce sourire qui me deleste .
mes sanglots taris par ce babillage qui éclate en ce sourire.
Ce sourire qui compense.
Ce sourire auquel je pense.
Ce soir j'espére.

Laisser un commentaire